Secrétaire d’état aux sports, une punition ?

Le Parti socialiste déplore la façon méprisante avec laquelle est traitée la question du sport en France à l’occasion du remaniement ministériel. Personne ne regrettera B. Laporte : son passage ne marquera pas l’histoire, loin s’en faut ! Mais lire et entendre partout, depuis la nomination de Rama Yade, qu’être nommé secrétaire d’État aux sports en France est une « punition » traduit un mépris inacceptable à l’égard des sportifs et du monde du sport.

Le sport concerne en France 49% de la population : 6 à 7 millions de spectateurs, 15 millions de licenciés sportifs et 4 millions de bénévoles actifs. Tous méritent le respect, notamment les bénévoles qui font vivre chaque jour le mouvement sportif.

Le Parti socialiste souhaite exprimer aux sportifs et au monde sportif son soutien et son estime.

Communiqué du 25 juin 2009 de
Brigitte Bourguignon, Secrétaire nationale aux sports

(lien vers l’article original)

Leave a comment

name*

email* (not published)

website