STADE YVES DU MANOIR : la vérité des faits

Depuis quelques temps déjà l’avenir du stade Yves du Manoir est au cœur de nombreuses passes d’armes entre la majorité et l’opposition à Colombes. Entre pétitions et articles contradictoires dans la presse, où en est-on ?

Il est important aujourd’hui de rétablir les faits surtout lorsqu’ils sont connus de tous les acteurs politiques de la ville.

Oui, le stade Yves du Manoir appartient au département des Hauts de Seine et non pas à la ville de Colombes.

Oui, le président du Racing Métro 92 a pour ambition de créer un stade de 40 000 places qui puisse accueillir, en plus des rencontres de Rugby, plus de 100 spectacles par an.

Oui encore, sa décision est liée à la capacité des moyens de transport à proximité du site pour conduire et reconduire 20 000 personnes par heure alors qu’avec les transports en commun existant, la capacité  est de seulement 9 000.

Non, la mairie de Colombes n’est pas restée inactive. Philippe Sarre, maire de Colombes, a pris l’initiative d’une rencontre avec tous les acteurs (y compris la SNCF) pour étudier les possibilités d’augmentation du trafic. La SNCF est catégorique: la gare Saint Lazare (1ère gare de banlieue) est aujourd’hui à saturation et est incapable de répondre positivement aux besoins du Racing Métro 92.

Cette impossibilité à aménager un stade de 40 000 places sur le site d’Yves du Manoir est validée par l’ensemble des acteurs:  M. Devedjian, président UMP du conseil Général des Hauts de Seine, M. Lorenzetti, président du Metro Racing 92 et Philippe Sarre,  maire socialiste de Colombes.

C’est ce constat  qui a conduit le Racing Métro 92 à chercher un autre site pour y installer son stade. C’est aussi à partir de cette impossibilité que la Ville et le conseil Général ont travaillé ensemble à un projet alternatif: l’accueil de la fédération française de Handball et la création d’une salle de 15 000 places.

Le Handball figure parmi les sports olympiques qui compte le plus de médaillés en France.

La surenchère démagogique de Mme Yade et du MODEM

Malgré cela, Mme Yade, nouvelle secrétaire d’état aux sports, en contradiction avec la majorité UMP du département,  annonçait sa volonté d’inverser les choses et de garder le Racing Métro à Colombes. Elle en protestait pour critiquer le maire lui reprochant son immobilisme. Ce n’étaient que des paroles en l’air qui furent aussi vite abandonnées que prononcées puisqu’une semaine plus tard, elle retenait, comme secrétaire d’état, le projet du Racing Métro 92 à Nanterre. Il figure dans la liste des 5 stades à construire pour la candidature de la France à l’Euro 2016 de football.

Quand un ministre ne connaît pas ses dossiers, il est incompétent! Quand il promet quelque chose qu’il sait très bien qu’il ne peut honorer c’est donner de faux espoirs aux citoyens et verser dans la démagogie.

On ne peut que conseiller à Mme Yade de se rapprocher de M. Devedjian pour qu’il l’instruise sur ce dossier. Il le lui a d’ailleurs proposé lors de l’inauguration de la nouvelle tribune. Quant  au Modem, ils peinent à exister et  à proposer des solutions alors ils passent tout leur temps à faire signer une pétition prenant pour cible le maire quand ils savent pertinemment que ce projet est entièrement financé par des fonds privés, qui plus est sur un terrain appartenant au Conseil général. Incohérence ou mauvaise foi?

Leave a comment

name*

email* (not published)

website