Régionales: c’est pas du boulot

manipulation

Communiqué de Marie-Pierre de la Gontrie, porte-parole de la campagne de Jean-Paul Huchon.

Avec Rama Yade, si vous venez à une réunion de l’UMP, on vous promet de vous trouver un boulot. Ce soir à Colombes, dont elle est l’élue, la secrétaire d’Etat aux Sports propose aux jeunes en recherche d’emploi de venir avec leur CV à une réunion de l’UMP.

Une petite tambouille électoraliste qui surfe sur le désespoir des jeunes chômeurs : voilà donc la réponse au chômage des jeunes d’une ministre, candidate aux régionales, cautionnée par la présence de la secrétaire d’Etat à l’Emploi !

Alors que le chômage explose dans les zones urbaines sensibles avec un taux de chômage des hommes de moins de 24 ans de 41,7% en 2008, et que près d’un jeune de moins de 18 ans sur deux vit sous le seuil de pauvreté : on attend toujours la réponse du gouvernement à ces données alarmantes.

Malgré les promesses de Nicolas Sarkozy, rien n’a changé depuis les émeutes de 2005. Les effets du plan banlieue de Fadela Amara sont invisibles sur le terrain. Le « plan Marshall » promis en 2007 par le candidat Sarkozy est mort-né. Et on apprend aujourd’hui que le RSA jeunes serait encore retardé.

Quoi d’étonnant, quand M. Sarkozy vient – une fois tous les trois ans – en banlieue, c’est pour y parler de vidéo-surveillance et d’immigration.

Au lieu de recruter des jeunes dans un but électoraliste, il serait urgent d’investir massivement pour l’éducation, les transports, l’emploi et la santé dans les quartiers, comme le proposent les socialistes.

Décidément dans les Hauts-de-Seine, la droite a une conception de l’emploi des jeunes bien particulière : s’appeler Sarkozy, ou venir à une réunion de Rama Yade.

Contact : presse@huchon2010.fr

Comments

Jérôme

J’ai découvert que l’UMP récidivait sans vergogne sur ce sujet ; ce qui est merveilleux, c’est l’absence totale de culpabilité apparente de la clique UMP locale qui feint d’ignorer ce qu’il y a de révoltant dans cet écœurant mélange des genres.

Rachida Dati a été interpelée sur ce sujet par Demorand sur France Inter au 7-10 hier, et a évidemment botté en touche.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website