Installation du Nouveau Conseil Communal des Jeunes de Colombes

Les membres du CCJ fraîchement élus
Les membres du CCJ fraîchement élus

C’est le 11 décembre prochain qu’a eu lieu l’installation du nouveau Conseil Communal des Jeunes de Colombes (CCJ) dans les salons de l’Hôtel-de-Ville.

L’élection à ce conseil s’était déroulée le 17 novembre dernier où les collégiens et lycéens de Colombes avaient choisi leurs 32 représentants pour cette nouvelle mandature, avec un taux de participation de 71,81 %.

Élus pour 3 ans, ces jeunes conseillers communaux se réunissent en séance plénière deux fois par an, sous la présidence du maire. Ils se réunissent en commissions de travail thématiques par ailleurs sur des projets humanitaires, sportifs ou culturels, et leurs propositions sont ensuite présentées, budgétées et votées lors des séances du CCJ.

Une lourde tâche attend les nouveaux élus qui devront à la fois pérenniser l’action de leurs prédécesseurs et développer leurs propres projets.

L’équipe sortante, dont le mandat a exceptionnellement duré 4 ans, a en effet engagé de nombreuses actions citoyennes parmi lesquelles on peut mentionner : l’organisation de meetings d’athlétisme, la mise sur pied d’un partenariat collèges/lycées – entreprises pour favoriser l’accès aux stages, la participation à de nombreuses collectes et aux diverses commémorations, sans oublier la réalisation de la charte pour les 50 ans du jumelage avec Frankenthal.

L’installation de cette nouvelle équipe a donc eu lieu le 11 décembre à 18h, en présence de Philippe SARRE, maire de Colombes ; d’Édouard PHANOR, adjoint au maire délégué à la Jeunesse ; de Nora DJEBBARI, conseillère municipale chargée du CCJ. Après les interventions de ces derniers, les anciens Elus du CCJ ont fait une présentation de leur bilan puis les nouveaux Élus se sont vus remettre une écharpe aux couleurs de la Ville et un kit du conseiller pour assumer au mieux leurs nouvelles responsabilités.

Nous leur souhaitons bonne chance dans l’accomplissement de leur mission (et, pourquoi pas, à relancer leur blog ?).

Leave a comment

name*

email* (not published)

website