Transports : Marie-Pierre de la Gontrie réagit au point presse de Valérie Pécresse

transport idf

Une fois de plus, Valérie Pécresse accuse la Région de n’avoir rien fait en matière de transport. À force de rabâcher la même rengaine, elle finira peut-être par y croire mais les faits et les chiffres sont là.
Si elle participait plus souvent aux séances du Conseil régional, elle connaîtrait les programmes financés par la Région. Si elle travaillait en lien avec les élus de son parti siégeant au STIF (et qui ne se sont pas opposés au budget 2010), elle maîtriserait mieux ces dossiers.

Ainsi, depuis 2006, date à laquelle la Région a réellement en charge les transports, la Région a plus investi que l’Etat en 20 ans.

En moins de 4 ans, la Région Ile-de-France a :

  • augmenté l’offre de transports de plus de 500M€ (plus de métro et de bus, notamment la nuit, plus de trains et de RER)
  • construit ou engagé 9 projets de tramways
  • prolongé 4 lignes de métro
  • créé une navette fluviale
  • acheté pour 2 milliards d’euros de nouveaux matériels (le nouveau « Francilien » des rames pour les RER A, B, C et D et les lignes 2 et 13 du métro).
  • créé 20 lignes de bus supplémentaires
  • réaménagé 160 gares
  • adapté 230 gares pour l’accueil des personnes en situation de handicap
  • mis en œuvre une tarification sociale avec la gratuité pour un francilien sur dix en situation précaire
  • supprimé les zones 7 et 8

Et ceci, en limitant la hausse des tarifs à l’inflation entre 2006 et 2009.

Puisque Madame Pécresse semble avoir oublié ces éléments, nous allons également lui rafraîchir la mémoire sur ce que ses amis politiques et le gouvernement auquel elle appartient ont refusé de faire :

  • refuser d’aider la Région à renouveler le matériel roulant en 2006 alors que le gouvernement Jospin l’avait fait en 2000 avec les autres régions françaises
  • refuser de tenir les engagements du contrat signé entre l’Etat et la Région : 11 projets de transports ont ainsi été bloqués pendant des années parce que le gouvernement ne payait pas sa part. La région a dû prendre en charge, seule, 3 grosses opérations : la tangentielle nord Sartrouville – Noisy-le-Sec ; le tramway Villejuif/Athis-Mons et la liaison Sénart-Evry
  • refuser une tarification plus juste, alors que le gouvernement de droite en charge des transports jusqu’en 2006 avait augmenté les tarifs de +4,9% en 2003, de +3,5% en 2004, soit bien plus que l’inflation. Christian Blanc, présentant son projet pharaonique de « Grand 8 » a indiqué que les tarifs allaient devoir augmenter.

C’est bien pour ne plus faire subir aux Franciliens ce double discours que Jean-paul Huchon a lancé son Plan de Mobilisation pour des transports dignes du 21ème siècle.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website