Annonces du gouvernement sur la fiscalité : un aveu d’échec et un nouveau cadeau aux plus fortunés

La suppression du bouclier fiscal et le démantèlement de l’ISF annoncés par le gouvernement sont un aveu d’échec et un nouveau cadeau aux plus fortunés.

C’est une nouvelle entaille dans le paquet fiscal voté à l’été 2007. Après la suppression de la déductibilité des intérêts d’emprunts, celle du bouclier fiscal et de l’allégement des droits de succession, il ne reste plus du paquet fiscal que la défiscalisation des heures supplémentaires. Encore un effort monsieur le président ! Ces choix désastreux auront cependant couté très cher au budget de la France. Ce sont plus de 24 milliards d’euros qui ont été dilapidés sans aucun effet positif sur l’économie française et qui ont été financés en totalité par la dette.

Le projet du gouvernement est, par ailleurs, un tour de passe-passe qui consiste à supprimer 800 millions d’euros de bouclier fiscal pour en offrir le double (1,6 milliards) en nouvelle ristourne aux plus riches à travers la suppression des premières tranches et la baisse des taux de l’ISF. Ainsi, ceux qui bénéficiaient du bouclier fiscal sont assurés de retrouver par cette soit disant réforme de la fiscalité du patrimoine un cadeau fiscal au moins équivalent.

Il est grand temps d’engager une véritable réforme fiscale pour notre pays comme le propose le Parti socialiste avec un impôt plus progressif, débarrassé des niches fiscales, plus simple, plus clair et plus juste.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website