QUE S’EST-IL PASSE AU CONSEIL MUNICIPAL DU 12 FEVRIER 2015 ?

cm2

1er Conseil municipal de l’année, mais une ambiance toujours aussi animée ! Serait-ce l’approche des élections départementales en mars prochain qui crispe quelque peu les élus de la majorité… ?

A ce titre, ce sont ces mêmes élus qui ont présenté un Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) que les socialistes n’ont pas manqué de qualifié de creux. En effet, dans son intervention Philippe Sarre a bien rappelé que ce DOB est sensé être un moment important dans l’exercice démocratique d’une ville. Or, quelques jours avant le Conseil, les élus socialistes ont reçu un document sans aucune présentation détaillée du contexte et des perspectives à venir. Pour qu’il y ait débat d’orientation budgétaire, il faudrait a minima qu’il y ait des orientations, et ça c’est peu dire…
Si la Maire évoque des économies à entreprendre à hauteur de 15 millions d’euros en investissement et en fonctionnement tout en maintenant les investissements déjà entrepris et aucune hausse des impôts, il reste néanmoins des questions à soulever :
– Sur quoi vont donc porter les économies ? Quels services vont être touchés par cette baisse des économies ? Quel budget sera consacré aux associations ?

Pour le moment, nous ne pouvons qu’être inquiets face à ces choix. Car ceux déjà effectués ne nous rassurent aucunement :
– Fermeture des spécialités au CMS (dentaire, radiologie, etc)
– Externalisation de services administratifs (Entretien des Bâtiments Administratifs)
– Suppression de postes au sein du personnel communal
– Fermeture des mairies de quartier Europe et Wiener

Dans un contexte aussi fragile que celui-là et suite aux événements que notre pays vient de vivre, Philippe Sarre a rappelé qu’il ne faut pas avoir des réponses sécuritaires mais des réponses sociales. Hélas, tous les signes donnés par la majorité municipale actuelle vont à l’encontre des besoins des populations les plus fragiles de notre ville.

D’autres délibérations ont aussi été l’occasion d’un débat nourri entre la majorité municipale et les élus socialistes, voici une sélection de quelques-unes d’entre elles :

Sur la délibération n°2 concernant la présentation du rapport 2014 sur la situation en matière de Développement durable : les élus socialistes ont dénoncé le manque de rigueur de la municipalité. D’une part ce rapport ne présente qu’un simple tableau analytique sans aucune introduction, ni perspectives. D’autre part, malgré l’absence de l’élu en charge de cette délégation, la municipalité a quand même présenté ce rapport qui est tout de même un moment important. Néanmoins, les élus socialistes se sont félicités de ce rapport, qui témoigne du volontarisme de l’ancienne municipalité dans le domaine du développement durable, avec un travail sérieux conduit dans la concertation dès 2009 et qui a permis la mise en place de plusieurs actions telles que l’Agenda 21. Les élus socialistes ont donc déploré l’absence de sérieux dans le travail actuel de la majorité sur la question du développement durable : pas de réunions du conseil de développement durable, absence de perspective dans le rapport, absence de l’élu en charge de cette délégation. Tous ces signes sont de bien mauvaise augure…

D’autre part, cette délibération fut l’occasion pour les élus socialistes de dénoncer le « couac » de la majorité sur les soi-disant 250 000€ de travaux à faire dans la rue Saint-Denis. Après explications, l’adjoint délégué aux travaux a reconnu qu’en réalité, les travaux à réaliser sont couverts par la garantie décennale et qu’en tout et pour tout, la réfection des jardinières ne représenterait que 40 000€… Bien loin donc des 250 000€… En réalité, ce chiffre de 250 000€ représente le coût de travaux d’embellissement non nécessaires en l’état actuel des choses, mais que la majorité souhaiterait faire.

Sur la délibération n°7 portant sur la demande de subvention pour l’achat de gilet de par balles : les élus socialistes ont tenu à avertir la municipalité sur l’exposition des Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) en tant que cibles potentielles en les dotant de gilet par balles.

Sur la délibération n°18 portant sur le reversement d’une partie de la recette de la manifestation « Foulées Olympiques Colombiennes » au profit du Téléthon 2014 : les élus socialistes ont regretté l’absence d’engagement de la Ville dès le départ auprès du Collectif Téléthon (manque de communication, absence manifeste des élus). Rappelons que cette opération a été menée par des associations bénévoles et un soutien plus appuyé de la municipalité aurait été le bienvenu.

Enfin, après une question orale du groupe des élus socialistes (que vous retrouverez ci-dessous), le Conseil s’est conclu par une information du Maire concernant le report du Conseil municipal du 19 mars au 9 avril, soit après les élections départementales…Pourquoi ? Le prochain conseil sera l’occasion de voter (ou non) le budget et présentera donc les choix budgétaires de la municipalité. Ce report masque les suppressions et baisses que la municipalité va certainement entreprendre (personnel communal, associations, etc)…Et tout ça pour éviter d’apporter de mauvaises nouvelles avant une échéance électorale…Nous regrettons l’absence de courage politique de la majorité en place.


QUESTION ORALE DU GROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES

Madame le Maire,

Les habitants des Grèves ont eu la surprise début janvier de constater que le magasin Franprix de la rue Salvador Allende avait fermé définitivement ses portes. Aucune annonce préalable ni du propriétaire des murs – Colombes Habitat Public, dont vous êtes la présidente – ni de la ville dont vous êtes le maire, n’avait été faite. Cette fermeture brutale suscite, à juste titre, l’émoi car cette supérette était très appréciée.

En effet, ce commerce de proximité était un équipement structurant du quartier, utile à tous ses habitants, et en particulier aux personnes âgées, qui ne pourraient se déplacer jusqu’au Leclerc des 4 Chemins. De plus, cet équipement et son environnement avaient bénéficié de plusieurs centaines de milliers d’euros lors de la récente rénovation du quartier pour le rendre plus agréable. Les réflexions et questionnements que nous vous soumettons ce soir ont déjà été soulevés lors du conseil de quartier Grèves/Petit-Colombes en janvier. Les élus de votre majorité n’étaient pas au courant précisément de l’avenir de ce lieu. Plus tard, votre première adjointe, en charge de la Vie économique, avait tenté, lors des vœux d’une association du quartier, de rassurer les habitants en affirmant que c’était un magasin G20 qui viendrait prochainement en remplacement.

Or, quelques jours plus tard, force était de constater que cette information était erronée puisque vote cabinet informait des membres du Conseil de quartier que ce serait un magasin discount qui viendrait s’installer. Mais nous n’étions pas au bout de nos peines. Finalement, depuis une dizaine de jours, les habitants ont constaté sur la devanture un panneau lumineux annonçant l’ouverture prochaine d’une boucherie. Ce type d’enseigne ne correspond pas aux besoins généralistes des riverains.

Indépendamment des inconvénients non négligeables pour les habitants, il appartient à la municipalité en place de se soucier activement du remplacement de ce commerce par un commerce équivalent. Il existe maintenant des dispositifs réglementaires permettant à une collectivité de s’opposer à l’installation d’un commerce non adapté, quel que soit le propriétaire. Il s’agit du droit de préemption commercial dont un exemple efficace est illustré par le refus de la majorité précédente en 2008 de voir s’implanter à la gare de colombes dans le bas de la rue St Denis une enseigne de boulangerie industrielle qui aurait mis en situation très difficile les boulangers pâtissiers traditionnels de la rue.

Il est donc tout à fait possible à la ville de s’opposer à l’installation d’un commerce de viande qui ne semble pas faire l’unanimité dans le quartier. C’est encore plus facile lorsque le propriétaire est CHP.

Madame le Maire, pouvez-vous nous confirmer ce soir :
– Quel commerce va succéder à Franprix ? À partir de quelle date ?
– Si ce n’est pas une supérette, la municipalité envisage-t-elle des mesures pour permettre aux personnes âgées de se rendre par exemple au Leclerc des 4 Chemins ?

Madame le Maire, vous l’aurez compris, il y a beaucoup d’interrogations autour de cette fermeture et de la reprise du lieu, mais peu de communication des élus en charge de cette question. Les responsabilités sont là. Comment entendez-vous être à la hauteur des besoins des habitants ?

Je vous remercie par avance pour votre réponse.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website