Conseil municipal du 11 février 2016 à Colombes : points d’attention

cmunicipal

Retrouvez comme tous les mois quelques-uns des sujets qui seront abordés lors du prochain Conseil Municipal….
Parmi les points d’intérêt du Conseil :

Le débat d’orientations budégatires (DOB)

Présenté un mois avant le budget, ce document esquisse les points importants de ce que sera le budget proposé pour la Ville. Dans ce document de 32 pages, on remarque une très belle mise en page, un présentation riche en couleurs mais un contenu assez décevant. Avec une conclusion qui revient encore une fois sur le fameux rapport propectif Klopfer dont nous avons parlé à plusieurs reprises, la majorité municipale ne manque pas de rendre l’Etat et l’ancienne majorité responsable de tous les maux. Comme précédemment, l’aspect prospectif du rapport est considéré comme s’il s’agissait d’un programme qu’une majorité de Gaucge aurait mis en place… Et l’on nous ressort une prétendue intention de notre part d’augmentaer de 24% les impôts et autres inventions .

Quand cette majorité assumera t elle enfin ses choix et ses programmes ?
Le débat sera sans doute assez intense .

Plusieurs points liés à la mise en place du territoire boucle Nord de la Seine

Désignation de représentants dans des commissions intercommunales, approbation de conventions de gestion

Nous prendrons acte de plusieurs rapports

Celui sur le développement durable (presque entièrement composé de ce que nous avions mis en place), utilisation du fonds de solidarité des communes de la région Ile de France, état de l’accessibilité dans la ville;

Extension de la videoverbalisation

Un sujet, dont la presse s’est déjà fait largement l’écho alors que ce n’est pas voté.

Présentation du Projet Educatif du Territoire

Nous reviendrons sur ce sujet pour le détailler, notamment le financement des classes autogérées.

La politique du Personnel

Un sujet brulant sera abordé , celui du régime indemnitaire. la Ville a pris des mesures relatives au versement de primes à un certain nombre d’agents mais aussi l’évaluation de la “valeur professionnelle ” des agents et (c’est le point qui fâche) les restrictions de primes en cas d’absence pour maladie. Les principaux syndicats sont vent debout face aux modalités de ces restrictions et suppressions. Nous aurons aussi l’occasion d’aborder ce sujet avec un article spécifique dans quelques jours.

Questions orales

Deux questions orales seront posées, l’une sur la Lumière de Colombes, association de femmes aux fossés Jean qui a des risques de perdre son local et une question de notre part sur de curieuses exclusions d’animateurs des listes de la Ville, sans autre raison apparente que leur poximité politique ou familiale avec des élus socialistes. Nous verrons ce que Madame le Maire va trouver à dire pour justifier ces discriminations mais nous nous réservons bien sûr de donner une suite judiciaire à cette affaire.

Relations avec associations et partis politiques

Il s’agit de plafonner le nombre de prêts salle à titre gratuit pour des réunions et manifestations. Pour les associations, la raison donné est celle du manque de salles. Mais, du coup, la majorité municipale profite de la délibération pour restreindre considérablement les possibilités de réunions pour les partis politiques. Moins de prêts accordés et l’exclusion des formations politiques qui ne sont pas présentes au Conseil Municipal. C’est un recul très net de l’exercice de la démocratie dans notre Ville, en particulier pour tous les partis d’opposition.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website