Journée internationale des droits des femmes : les actions

8-mars-cover-fb-JCC

Retour sur des initiatives prises pour faire avancer la cause de l’égalité Femmes/hommes et sur les avancées à mettre au plus vite en œuvre…

Les avancées récentes dans les domaines législatifs et réglementaires :

Les socialistes, avec les progressistes, sont évidemment en première ligne de ce combat au nom de nos valeurs de démocratie qui impliquent l’égalité .
Dans une tribune publiée aujourd’hui, Claude Riron, sécrétaire nationale chargée des droits des femmes et Jean Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS rappellent l’engagement constant des Socialistes .
« Du point de vue de l’égalité, la France a beaucoup progressé, nous sommes passés en 2014 de la 45ème place à la 16ème place selon le classement annuel du Forum économique mondial. L’égalité de droit est acquise, il reste à conquérir l’égalité réelle car dans le domaine professionnel et salarial beaucoup de choses sont encore à accomplir même si la loi récente de 2014 a instauré et renforcé les sanctions à l’encontre des entreprises qui ne mettent pas en œuvre ce principe de justice sociale. »

« Augmenter les droits des femmes c’était faire évoluer la société et améliorer la démocratie. Les combats féministes font partie de notre identité de socialiste. L’IVG fut voté avec les voix de la gauche en 1982, la loi Roudy permit le remboursement de l’IVG, la loi Neiertz en 1993 créa le délit d’entrave et la loi Aubry en 2001 allongea le délais légal de recours à l’IVG à 12 semaines. Depuis 2012, l’IVG est remboursé à 100 % pour les jeunes filles mineures et les examens préalables sont pris en charge. La loi « égalité réelle » de 2014 a supprimé la notion de détresse car même difficile l’avortement reste un choix. »
« Le Parti socialiste, même s’il est difficile de faire reculer certaines habitudes, a fait depuis deux décennies, de la parité, un enjeu politique majeur. Lionel Jospin, d’abord, aux élections législatives de 1997 puis avec la loi instaurant la parité dans les fonctions électives en 2000. Plus récemment, François Hollande a nommé le premier gouvernement paritaire de l’Histoire de la France. Dernièrement nous avons établi un scrutin binominal paritaire qui fera passer les assemblées départementales de 14% d’élues à 50% au niveau national. C’est un grand pas en avant.
Aujourd’hui, grâce au gouvernement de François Hollande, existe la loi sur l’Egalité Réelle, piloté par le secrétariat d’Etat à l’Egalité Réelle, qui s’engage pour les femmes sur des domaines complémentaires :
– Faire respecter la parité dans toutes les instances
– Ne laisser aucune violence déclarée sans réponse
– Protéger les mères isolées
– Mieux articuler vie professionnelle et vie personnelle
– Abolir la prostitution
– Renforcer le droit à disposer de son corps

 

Jusqu’en 2017, d’autres chantiers avancent pour :
– Mettre fin aux inégalités professionnelles et salariales (36,5 % des entreprises sont couvertes par un accord égalité femmes –hommes)
– Prendre en charge les victimes de violences (1650 centres d’hébergement)
– Permettre aux femmes d’articuler vie professionnelle et vie familiale (création de 275.000 places d’accueil de jeunes enfants)
– Combattre le harcèlement dans la rue et dans les transports

« Ce n’est pas un combat d’arrière garde, c’est un combat d’aujourd’hui et de demain car nous voyons que la société française est traversée par de forts courants conservateurs et même réactionnaires qui voudraient voir les femmes reléguées au second plan de la scène politique et sociale.
Le socialisme est aussi un féminisme.. »
Bonne journée des droits des femmes !

Leave a comment

name*

email* (not published)

website