Pénalités, la mesure 100% injuste

billet 5

La mairie de Colombes a décidé d’appliquer les pénalités de 5€ à la cantine scolaire. Elle les avait déjà mises en place pour les accueils de loisirs lorsque vous n’avez pas réservé le service ou.. … lorsque  vous l’avez réservé et pas utilisé.
Pour rappel, la mairie avait déjà pris une autre mesure l’an dernier pour la facturation des repas. Les familles payent les repas même s’ils n’ont pas été consommés par les enfants.
Ce qui fait que pour un repas non servi à votre enfant, vous pourrez payer près de 10€.
La droite municipale a trouvé là, un moyen de pénaliser financièrement les familles colombiennes. Elle  peut dire ensuite,  dans sa campagne d’affichage démesurée “pas d’augmentation des impôts”.
Mais le pire c’est que ces pénalités sont appliquées sans discernement à tous, quels que soient votre quotient et le tarif que vous payez.
Pour une famille au quotient 8, la pénalité représente 1 repas facturé en plus.
Mais au quotient 1, cela représente environ 7 repas facturés en plus.
Mme Goueta et les élus de droite affirment qu’il suffit d’envoyer un mail d’annulation du repas à la mairie avant 9h30.
Toutes les familles colombiennes disposent-elles d’une adresse mail et d’un accès internet?
Non, bien sûr mais la mairie s’en moque.
Ce seront les mêmes familles, qui sont dans la précarité, qui ont un quotient entre 1 et 4, et qui ne peuvent pas annuler les repas par manque d’accès à Internet qui seront les plus durement touchés.
Bravo N.Goueta pour cette mesure 100% injuste.

Accueillir à Colombes

La section socialiste de Colombes a envoyé un courrier au maire de Colombes, pour qu’elle agisse en faveur de l’accueil des réfugiés aux côtés des villes qui se mobilisent.

Déjà plusieurs associations sont actives sur le  Petit Colombes et aident les réfugiés hébergés sur le quartier, grâce à la générosité des Colombiens. Pour l’instant la ville s’en désintéresse totalement. Face à l’ampleur du drame que vivent les réfugiés, nous sommes tous concernés.

Visuel reėfugieės

“Madame Le Maire,
Depuis plusieurs mois, des dizaines de milliers de réfugiés, fuyant la guerre dans leur pays, tentent désespérément de rallier l’Europe et d’y trouver asile.

Face au drame humanitaire qui se joue, nous assistons, depuis quelques semaines, à un élan de solidarité dans le pays et les initiatives se multiplient afin d’organiser l’accueil de ces demandeurs d’asile.

La ville de Colombes ne peut rester indifférente à la situation désespérée de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants. C’est la raison pour laquelle, les socialistes de Colombes vous demandent officiellement, aux côtés des villes qui s’y sont déjà engagées, d’adhérer et de contribuer à la construction du réseau de villes solidaires prêtes à accueillir des familles sur leur territoire. Il est essentiel d’agir dès à présent et de mener des actions concrètes avec le soutien de nos habitants.

Ne pas agir et ne pas réagir serait nier toutes les valeurs de notre République. Ne pas protéger et ne pas accueillir, serait contrevenir à toutes nos obligations. Nous avons un impératif d’humanité, un devoir de solidarité.

Nous vous remercions par avance de votre réponse.
Les socialistes de Colombes”