Christiane TAUBIRA à Colombes pour soutenir l’association La lumière de Colombes

CHTaubira3

L’association La lumière de Colombes propose depuis plus de 20 ans un lieu d’accueil et d’écoute pour les femmes des Fossés-Jean. Ainsi des centaines de femmes ont pu au fil des années bénéficier du soutien et de l’aide de l’association mais aussi de cours et d’informations sur la santé, l’éducation, la culture… tout ce qui concerne la vie en société.
Aujourd’hui, une baisse de subventions injuste de la municipalité (plus de 64%) donne un coup d’arrêt aux activités de l’association, affaiblissant ainsi le lien social dans ce quartier prioritaire.

Samedi 18 avril Christiane Taubira a tenu à venir à colombes exprimer tout son soutien à cette association lors de sa visite sur Colombes et Gennevilliers. Durant cette visite, la Garde des Sceaux a dit à quel point l’action d’associations comme la Lumière de Colombes était primordiale pour le maintien du lien social dans les quartiers et a affirmé tout son soutien à celle-ci. Lire la suite…

Téléthon 2014 : c’est re-parti…au ralenti !

Téléthon à Colombes du 5 au 6 décembre 2014
Téléthon à Colombes du 5 au 6 décembre 2014

Chaque année, Elizabeth coordonne le collectif des associations qui s’engagent à récolter des fonds pour la recherche contre les maladies génétiques. Le Téléthon à Colombes est le fruit de l’action citoyenne, de la passion, de l’engagement et de la solidarité associative. Elizabeth est fière du chemin parcouru. Mais elle est  inquiète,  car le Téléthon 2014 a bien failli ne pas avoir lieu.

Dédain et nonchalance de la municipalité…

Dès le mois d’avril, elle sollicite une rencontre  avec l’élu à la vie associative, Rachid Chaker qui ne daigne la recevoir que Lire la suite…

Transparence sur l’affectation de la réserve parlementaire des députés PS de Colombes

réserve-parlementaire

La réserve parlementaire est une somme allouée à chaque parlementaire afin de financer des projets d’équipements ou des associations dans une circonscription. En 2012, la somme allouée à l’ensemble des députés était de 89,5 millions d’euros, celle allouée au sénateurs et de 58 millions. La répartition de cette somme se faisait alors par le rapporteur général de la commission des finances, sans contrôle ni équité.

L’usage était alors de donner une part très supérieure aux députés Lire la suite…