Encore des décisions qui ont de quoi inquiéter les Colombiens

cm2

Ce jeudi 18 Décembre, le Conseil municipal de Colombes se réunira à 19h00. Parmi les points qui retiennent toute notre attention :

  • La délibération N° 2 qui étend sans limites le droit du maire de prendre seule, sans passage en conseil municipal, “toute décision concernant la préparation, la assation, l’execution et le réglement “ et de signer seule tous les marchés et leurs avenants quel que soit leur montant ! Jusqu’ici l’autorisation valait pour les marchés et accord de ravaux inférieurs à 5 186 000 euros, ce qui était déjà une autorisation très large. A voir donc dans l’avenir, lorsque nous aurons en conseil municipal le compte rendu des décisions de Madame Le maire, comment cette délégation sans limite sera utilisée… Quoiqu’il en soit, cette décision est tout sauf une parque de respect envers le Conseil municipal et la démocratie à Colombes.
  • La délibération N° 3 fixant les points de la convention de coordination entre la police nationale et la police municipale (notamment accès de la police nationale aux images des caméras de vidéosurveillance). La coordination existait déjà, cette convention fixe clairement les accords. Peu de nouveautés si ce n’est que désormais les policiers municipaux pourront être mis sous le commandement “fonctionnel” des forces de police nationale dans le cadre d’opérations de sécurité.
  • La délibération 21 qui signe la fin de la participation des élus de l’opposition dans les Conseils d’administration des établissements du secondaire. Bien sûr, durant notre mandature, l’opposition y était représentée et depuis l’arrivée de Madame Goueta, nous avions gardé un siège dans les 4 plus grands établissements. Encore une belle preuve du sens de la démocratie et du respect de l’opposition de la part de madame Goueta.
  • Les délibérations relatives au personnel :
    N° 22 rétablissant la prime d’installation des nouveaux embauchés titulaires (compte tenu des coupes importantes effectuées dans le personnel, conseil après consei, cela ne coûtera pas cher à la Ville ! )
    N° 23 rétablissant pour la moitié des agents concernés, soit 470 agents (ceux dont le salaire est inférieur à 1500 euros ) l’équivalent de la prime de 50 euros mesuels qui leur avait été retirée par la municipalité en août dernier.
    N° 24 :
    modification du tableau des effectifs , de nombreux postes sont supprimés au CMS mais aussi les postes de directeur de la petite enfance (remplacée par une simple coordinatrice), de directeur de l’environnement et de responsable de la mission cohésion sociale (le CUCS)… Il est clair sur le service public en sortira grandi !
  • La délibération N° 27 concerne la délégation de service public stationnement appelle deux remarques : bien qu’on ait essayé d’affoler les habitants en prédisant que, évidemment en raison de notre incompétence, la nouvelle municipalité devrait dépenser beaucoup plus pour maintenir la première heure gratuite dans les parkings du centre ville, il ‘en est rien. Le coût reste inchangé pour la Ville. Ensuite, on peut se demander pourquoi un telle signature de contrat avec Q-park alors que, durant la campagne municipale, l’équipe UMP ne cessait d’annoncer qu’elle dénoncerait devant e tribunal ce contrat ! Les promesse de campagne n’engagent que ceux qui y croient …
  • La prise d’acte du rapport 2013 de la commission d’accessibilité. La pris en compte du handicap a été notre souci permanent durant notre mandature. les associations concernées craignent que l’effort ne devienne moins intense.

Lire la suite…

Jean-Paul Bolufer en conseil municipal : « Plus de sécurité, contre moins de services à la population »

cm2

Le Conseil municipal du jeudi 13 novembre dernier n’a pas échappé à la règle :  plusieurs délibérations ont fait l’objet d’échanges nourris entre la majorité municipale et l’opposition. C’est donc dans un climat hargneux et marqué par l’agressivité que les élus socialistes sont parvenus à faire assumer à la majorité municipale ses choix politiques. Exemple choisis…

Nicole Goueta c’est : “Avant moi le déluge, après moi le déluge”

La délibération n°5 présentait le budget supplémentaire et a été l’occasion pour la majorité de municipale de jouer sa partition du « tout ce qui s’est passé avant est nul ». Mais que les Colombiens ne s’y trompent pas. Comme l’ont rappelé les élus socialistes pendant le Conseil, nous avons déjà eu affaire à cette tactique en 2001 quand Nicole Goueta criait sur tous les toits que la ville allait être mise sous tutelle. Alors qu’elle augmentait les impôts locaux de 30% et baissait les subventions aux associations de 10%, dans le même temps elle créait la police municipale pour coût de 5,5 millions d’euros ! Aujourd’hui c’est la même stratégie mais c’est Colombes Habitat Public et le personnel communal qui vont trinquer avec ces choix politiques et non financiers. Lire la suite…

Conseil Municipal du 13 novembre 2014 : quelques points d’attention

cm

Le Conseil Municipal aura lieu demain, jeudi 13 Septembre à 19 heures, soit une demi heure plus tôt que d’habitude.

Ce sera un conseil très chargé. Parmi les 84 points de l’ordre du jours, voici quelques points que nous suivrons tout particulièrement :

La délibération N° 1 sur l ‘intercommunalité

La majorité municipale nous propose d’adhérer dès le premier janvier 2015 à l’intercommunalité Seine Défense , composée actuellement de Puteaux et Courbevoie , sans continuité directe avec notre ville .  Cette adhésion est proposée sans qu’aucun débat sur son opportunité n’ait été proposé auparavant. Que n’aurions nous entendu si nous avions agi de même durant la précédente mandature !

La délibération N° 2 sur la constitution de l’Arc Sportif

La délibération nous invite à engager une concertation avec le Conseil général et les consultation obligatoires des habitants . Le but : réaliser une liaison entre les équipements sportifs du  parc Lagravère, les entrées de villes , les abords du tracé du T1 , le stade Yves-du-Manoir et la zone Thalès. Il nous faudra faire préciser les objectifs de la majorité.

Les délibérations sur le budget supplémentaire

Ces délibérations seront sans doute l’occasion d’en savoir plus sur les intentions réelles de la majorité municipale en ce qui concerne le Centre Municipal de Santé, en grave danger.

La délibération N° 28 relative au tableau des effectifs

Les suppressions de postes continuent  avec 40 postes supprimés. 29 sont créés, dont une partie importante en lien avec la sécurité (police municipale).

Bien d’autres sujets sont à l’ordre du jour : 84 délibérations, deux questions orales, dont celle des élus socialistes sur le devenir du projet de 2e mosquée à Colombes et 20 décisions du maire …

Venez nombreux.

Retrouvez ici l’ordre du jour complet